Vous êtes ici : Les paniers de dépenses -> Communication, sport, loisirs -> Abonnement gsm -> Les références budgétaires minimales

Les références budgétaires minimales

Les références budgétaires minimales tiennent compte du fait que tout individu a besoin d’entretenir des relations avec des amis et des connaissances et d’avoir des opportunités de loisirs et de détente.

L’être humain est un être social, un être communiquant. Il ne peut vivre hors de liens sociaux et le contact tant avec ses proches (famille et amis) qu’avec les personnes croisant son quotidien est indispensable à son intégration sociale comme à sa santé mentale.
Les gens ont mutuellement besoin des autres pour des raisons pratiques, des échanges de savoir faire et d’informations mais aussi pour être soutenus en cas de difficultés. C’est par là que l’on apprend à changer une roue de vélo, à savoir comment ce vêtement nous va, comment sanctionner son fils ou trouver un ami pour garder sa fille une demi-heure. Les relations sociales sont essentielles à la constitution et à l’entretien d’un « capital social » que les personnes sont susceptibles de pouvoir mobiliser pour une multitude d’aides et de coups de main. Cette capacité du « capital social » à « mettre de l’huile dans les rouages » est évidemment d’autant plus essentielle que les personnes disposent d’un capital économique réduit.
Il n’existe pas à proprement parler de règles, normes ou références pour construire un panier qui puisse y répondre. Pour cette raison, l’apport des « focus groupes » a été central. Le but a été de réfléchir à ce qui est matériellement nécessaire pour pouvoir tenir son rôle en tant que membre d’une famille, ami ou voisin. Qu’attend-on des autres dans ce type de relations ?

Les indications de ce panier sont non prescriptives. Il s’agit d’estimer quel est le montant minimum à affecter à une série d’activités qui sont typiques de notre société. Au-delà, chaque famille doit pouvoir faire ses propres choix.

Par ailleurs dans certaines familles, les ressources sont tellement restreintes qu’il est impossible de budgétiser le montant minimal prévu.

Concrètement, les références budgétaires minimales prévoient :

  • Visites des amis et de la famille  : le panier comporte des visites de famille une fois par semaine (chez soi et chez les autres) ainsi qu’une visite d’amis par mois (alternée également). L’idée est de pouvoir offrir à boire et une bricole à grignoter, pour quatre personnes : une bouteille de vin, six bières, un litre et demi de soda et des snacks apéritifs. L’équipement en termes de chaises, vaisselle… est aussi adapté.
  • GSM  : Afin de garder un contact aisé avec les membres de son entourage, 15 euros sont prévus par mois.
  • Ordinateur et multimédia  : L’ordinateur est à présent tellement intégré dans les modes de fonctionnement des divers réseaux sociaux (domicile, famille, école, associations, …) qu’il n’est plus possible de s’en passer sans entraîner d’exclusion. Pour cette raison, un ordinateur neuf est prévu, avec un raccordement internet, une imprimante (+ consommables liés) et un appareil photo digital.
  • Célébrations  : Ont été retenues par les « focus groupes » comme fêtes devant être célébrées : Pâques, Noël, le Nouvel An, la Saint-Nicolas (s’il y a des enfants) et les anniversaires. Des achats complémentaires sont donc prévus, adaptés à chaque cas : des oeufs en chocolat, cadeaux, spéculoos et chocolat, … et un budget alimentaire doublé pour les repas de fêtes.
  • Cartes de voeux et cadeaux  : Le panier contient six cartes de voeux par adulte et quatre par enfant ainsi que trois cadeaux par adulte et par enfant d’une valeur respective de 7,5 euros et 5 euros.
  • Animaux domestiques  : Posséder un animal domestique participe à une meilleure qualité de vie et c’est une habitude partagée par près de 60 % des familles belges. Le coût d’entretien annuel d’un chat a servi de base à l’estimation. Ce coût semble très réduit comparativement aux pratiques, et assez peu transposable à d’autres types d’animaux.
  • Responsabilités civiles  : En tant que citoyen, on prévoit le paiement des taxes diverses ainsi que quelques frais liés à la réalisation de tâches administratives (petit matériel de bureau)
  • Vacances en Belgique  : On prévoit une location de cinq jours, sur la côte belge, accessible en transports publics. Les prix des achats alimentaires sont majorés de 15 % et une sortie est prévue pour manger à l’extérieur. Un extra de 2 euros par jour et par personne est prévu.
  • Loisirs organisés ou non  : Pour chiffrer ce poste, on se base sur le coût de six entrées au théâtre / cinéma / bowling… et six sorties au café avec des amis ou en famille. Trois heures de baby-sitter tous les deux mois sont prévues à cet effet ainsi que les frais d’adhésion et de participation à une association locale.
  • Détente à la maison  : Les médias électroniques sont dominants dans les loisirs à la maison, et très importants pour les ménages à faibles revenus. Ils sont aisément accessibles (disponibles, payables, utilisables, compréhensibles) modérément coûteux et représentent également une source significative d’information. Pour toutes ces raisons, la TV et l’abonnement au câble ainsi que le lecteur DVD et CD sont intégrés dans le panier.
  • Un abonnement à la bibliothèque / médiathèque locale a également été prévu.

Laissez un commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Voir tous les commentaires