Vous êtes ici : Les paniers de dépenses -> Logement -> Loyer, frais de déménagement, garantie locative, conflits locatifs -> Les références budgétaires minimales

Les références budgétaires minimales

Le panier « Logement et sécurité » recouvre un des biens de toute première nécessité : le fait d’avoir un toit pour se loger. Avec comme corolaire qu’il réponde à des critères d’hygiène et de salubrité qui permettent de qualifier ce logement de convenable, à savoir assurer le besoin de sécurité et de protection, permettre une hygiène quotidienne et offrir un espace suffisant aux membres du ménage.

Ce qui pose la question du loyer (ou du prêt hypothécaire) à débourser et ce, de manière aiguë dans une Région comme Bruxelles. En effet, les loyers pratiqués dans le secteur privé y sont très élevés, tout comme les prix sur le marché acquisitif. Pour la budgétisation de ce panier, il est donc indispensable de coller aux réalités bruxelloises.

L’étude sur les références budgétaires s’appuie en Flandre sur le coût médian des loyers. Pour Bruxelles, le montant proposé dans les tableaux budgétaires se base sur les données de l’Observatoire des loyers (indexées sur base de l’indice santé).

Or, le coût des loyers varie objectivement beaucoup d’une localité à l’autre, il ne s’agit donc ici que d’un montant illustratif.

Par ailleurs, on ne peut garantir en Belgique la disponibilité d’un logement approprié pour le loyer estimé dans les références minimales.

Il est donc essentiel de prendre en compte le montant réel du loyer lors de l’établissement du budget de la personne ou du ménage.

Pour les mêmes raisons, il faudra prendre en considération le montant réel des consommations d’énergie et de fluides (électricité, gaz, eau, charbon, mazout) ou les charges d’immeuble (entretien des communs, ascenseur, syndic, …).

A priori le panier Logement reprend le coût d’une location, mais il peut être intéressant de concevoir le budget, en y incluant des frais relatifs à l’achat d’une habitation. Malgré les prix de vente des immeubles en Région de Bruxelles-Capitale, il peut être intéressant d’acquérir son logement, ce qui représente une sécurité plus importante pour le ménage. Cela étant, il faut que le budget puisse supporter le coût d’un tel achat. Il ne faut pas non plus oublier qu’être propriétaire représente aussi des obligations sur le plan des travaux à effectuer pour maintenir le bien en état ou en termes de charges, dans le cadre d’une copropriété (s’il s’agit d’un appartement), ainsi que des frais supplémentaires, comme par exemple le précompte immobilier.

Le panier intègre également les frais de consommation énergétiques et de fluides, ainsi que d’autres frais liés au logement (nettoyage quotidien, réparations d’usure, gros entretiens).

Il est également tenu compte des frais d’entretien du logement (nettoyage quotidien, hebdomadaire), ainsi que ceux relatifs à de plus gros entretiens (recouvrement des murs, sols, plafonds). L’aménagement du logement est également repris, en ce compris le nécessaire à une nuit reposante. La grille budgétaire reprend un poste « Petits dépannages », mais il peut être nécessaire d’opérer des réparations plus importantes (cela vaut surtout pour les propriétaires).

Enfin, ce panier qui reprend aussi le volet Sécurité comprend les frais bancaires (selon la logique de la nécessité d’un compte pour mettre l’argent en sécurité) et les assurances incendie et responsabilité civile. Ces dépenses seront néanmoins traitées dans le Panier 9 Banque, Assurances, Sécurité sociale et Syndicat.

Laissez un commentaire


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Voir tous les commentaires